Les données transports pour améliorer nos mobilités ?

    Article 9 - Banner-min.png

    La data liée aux transports est un élément essentiel pour la construction et la mise en place d’un outil MaaS. La loi d’orientation des mobilités (LOM) de 2019 a lancé un mouvement d’ouverture de ces données. Celles-ci fournissent un grand nombre d’informations sur l’offre de transports proposée par les autorités organisatrices de mobilités (AOM). 

    Dans ce contexte, il est possible de se demander si cette data liée aux transports peut améliorer nos mobilités ? 

    Pour y répondre, nous aborderons plus en détail ce qu’est la data appliquée au transport public, puis nous parlerons de la LOM et de l’ouverture des données de transport, enfin nous étudierons la réutilisation de ces données pour les outils MaaS. 

    Qu’est ce que la data appliquée aux transports publics ?

    La data (les données en français) est l’ensemble des informations dématérialisées circulant dans des réseaux informatiques. L’informatique étant désormais omniprésente dans tous les secteurs, celui des transports n’est donc pas en reste. Ces data, peuvent être compilées dans différents types de fichiers. 

    Certains fichiers offrent des données théoriques, telles que la position et le nom des arrêts, les lignes et leurs dessertes, les horaires de passages théoriques etc… La plupart de ces données sont disponibles au format GTFS (General Transit Feed Specification). Toutes ces données proviennent généralement de logiciels dédiés à la conception d’offre de transport. 

    Il est également possible d’avoir des données en temps réel. Dans ce cas, les données regroupent entre autres : les temps d’attente aux arrêts, la position des véhicules, ainsi que des informations ponctuelles comme des déviations. Les données proviennent de systèmes d’aide à l’exploitation et à l’information voyageur (SAEIV) mis en place par les réseaux de transport. Toutes ces données sont généralement retransmises au format GTFS-RT (Real Time - Temps Réel). 

    De plus, d’autres types de données sont disponibles pour certains réseaux de transports, tels que la cartographie des lignes, des statistiques de fréquentation etc. 

    D’autres types de données sont également disponibles dans d’autres formats, pour les autres modes de transports (routiers, aériens, maritimes, ferroviaires etc.)

    La LOM et l’ouverture des données de transport

    La Loi d’Orientation des Mobilités (LOM) du 24 décembre 2019, a pour vocation de transformer en profondeur la politique des transports en ayant pour objectif la simplification des transports du quotidien, qui doivent également devenir plus propres et moins coûteux. Cette loi impose également aux autorités organisatrices de mobilités une ouverture de leurs données. Cette ouverture devait être effectuée pour fin décembre 2021. 

    Toutes les données ouvertes de mobilités sont regroupées sur une plateforme unique, mise en place par le gouvernement. Il s’agit de la plateforme transport.data.gouv.fr, qui se veut être une plateforme gratuite, libre et accessible, disposant d’un catalogue exhaustif des données ouvertes en proposant des outils pour permettre leur réutilisation. De nombreux jeux de données y sont disponibles et classés par thèmes : Horaires théoriques et / ou temps réel du transport public collectif ; transport ferroviaire, maritime ou aérien ; réseaux cyclables ; données routières, stationnement etc. 

    Capture d’écran 2023-01-11 à 11.24.33-min.png

    L’ouverture des données de mobilités ne concerne pas seulement le transport public, mais bien tous les acteurs de la mobilité. Ceux-ci doivent donc, si cela n’est pas déjà le cas, ouvrir leurs données statiques et dynamiques. Ce sont les AOM qui sont responsables de la publication des données. Il est toutefois possible (et fréquent) que ces autorités délèguent cette tâche à l’exploitant. 

    La réutilisation de ces données pour les outils MaaS

    La réutilisation de ces données permet de créer des outils MaaS. Pour ce faire, il est nécessaire de créer une interface de programmation (appelée API - Application Programming Interface). Celle-ci va permettre de compiler et d’agglomérer toutes les données ouvertes pour permettre de les réutiliser. 

    Cette compilation de données provenant de différentes autorités organisatrices de mobilité donne la possibilité aux outils MaaS de proposer des outils multimodaux, permettant d’obtenir les horaires de passage de différents réseaux sur une application unique. De plus, il est possible de créer des itinéraires combinant plusieurs modes de transports et multiréseaux. La data liée au transport peut donc améliorer nos mobilités par ce biais, évitant à l’usager de devoir calculer son itinéraire en utilisant une multitude d'applications différentes par mode qu’il souhaite utiliser. Cette possibilité peut également encourager à utiliser des mobilités plus vertueuses, en faisant découvrir à l’usager que modifier ses habitudes de mobilités peut lui faire gagner du temps (plus d’informations à ce sujet dans notre article précédent). 

    multimodal_37ecf037e6.png

    Enfin, toujours dans une optique de faciliter les mobilités, les outils MaaS permettent, via les données temps réel fournies par les AOM, de proposer des itinéraires temps réel, pouvant s’actualiser durant le trajet si les correspondances, théoriquement possible sont compromises par un éventuel retard ou déviation inopinée de la ligne. Cette fonctionnalité permet donc une véritable amélioration de la perception des transports collectifs

    Conclusion

    L’ouverture des données de transports par tous les acteurs de la mobilité, véritablement impulsée par la Loi d’Orientation des Mobilités de 2019, a permis la création d’outils MaaS tels que nous le proposons. Ceux-ci permettent l’amélioration de nos mobilités en permettant d’agglomérer toutes les informations utiles aux déplacements en une application unique. La possibilité de proposer des itinéraires multimodaux et multi-réseaux (et parfois en temps réel) est également permise grâce à la data liée au transports. 

    Il est dès lors possible d’affirmer que la data liée aux transports combinée aux outils MaaS permettent d’améliorer nos mobilités, sous réserve que les données soient correctement publiées par l’ensemble des acteurs et que celles-ci soient régulièrement mises à jour.