Les Pôles d'Échanges Multimodaux comme vecteur de mobilité propre et connectée

    Article 5 - Banner-min.png

    Dans un monde où la place de la voiture tend à être diminuée, l’utilisation des transports en commun est de plus en plus plébiscitée. Cependant, les correspondances entre plusieurs modes de transports peuvent rebuter certains usagers. Dans ce contexte, les pôles d’échanges multimodaux (PEM) visent à faciliter les changements de modes en les rendant plus simples et agréables, de manière à rendre l'utilisation des transports en communs plus attractive. 

    Les pôles d’échanges multimodaux sont des lieux où se rencontrent différents modes de transports (bus, tramway, métro, train, vélo, autopartage, voiture…). Ils favorisent ainsi les correspondances, en valorisant l’utilisation de modes de transports plus vertueux, pour des déplacements du quotidien, mais également pour des liaisons régionales, nationales voire internationales. Les PEM se doivent d’être de véritables lieux de vie où le numérique a toute sa place dans l’optique de faciliter les échanges.

    Dans cet article nous soulignerons le fait que les PEM visent à simplifier l’intermodalité afin de favoriser le report modal, puis nous analyserons l’importance du numérique dans une approche multimodale, enfin nous observerons que les PEM sont pensés et conçus pour valoriser l’utilisation des modes propres.  

    Simplifier l'intermodalité pour favoriser le report modal

    Simplifier l’intermodalité est le principe fondamental des pôles d’échanges multimodaux. En regroupant plusieurs modes de transports au même endroit, les PEM sont de véritables points névralgiques des réseaux de transports. 

    Le choix de l’emplacement où implanter un PEM est primordial dès lors de sa conception. En effet, il doit être accessible facilement via tous les modes de transports tout en constituant une certaine centralité. Afin de favoriser le report modal de la voiture vers les transports en commun, le pôle d’échange multimodal doit être équipé de parkings. Il est aussi intéressant de proposer des emplacements sécurisés afin de pouvoir stationner son vélo. Enfin, une desserte diversifiée par plusieurs modes de transports en commun ayant une fréquence de passage attractive permettent au PEM d’encourager le report modal. 

    Pour l’usager, le fait de pouvoir avoir accès à tous les modes de transports en un seul et même lieu lui permet d’optimiser ses correspondances, afin de réduire ses temps de déplacements. Cette diminution du temps de trajet va permettre d’encourager de manière significative l’utilisation des transports en commun. Le pôle d’échange multimodal de la gare de Baillargues, dans la métropole de Montpellier est représentatif de cette augmentation, passant de 90.000 voyageurs par an en 2014 à 190.000 en 2019. Seulement, afin de maximiser le report modal, ces correspondances ne doivent pas être uniquement simplifiées, elles doivent également être agréables. D’où l'intérêt d’avoir des PEM qui deviennent de véritables lieux de vie, comprenant des services à l’usager mais aussi des commerces. C’est le cas de nombreuses gares, notamment parisiennes, qui proposent un échange entre divers modes de transports (Train, métro, bus, RER…), mais également de nombreux commerces et services à destination des usagers (crèches, relais colis, connexion internet…)

    L'importance du numérique dans une approche multimodale

    Le numérique dispose d’un rôle essentiel dans le développement des pôles d’échanges multimodaux et dans la simplification des échanges. En effet, un grand nombre d’informations passent par le numérique à l’image de l’information voyageur en temps réel. Grâce à ce genre d’informations, les usagers peuvent être avisés des retards ou des perturbations affectant leur trajet, d’optimiser et d’anticiper leur correspondances… Le numérique permet également de visualiser l’offre de transports du PEM, afin de planifier son trajet au sein même du pôle, grâce à une cartographie détaillée. 

    Les solutions MaaS, à l’image de celles que nous développons chez viaTransit, permettent aux usagers des pôles d’échanges multimodaux de pouvoir visualiser sur une plateforme unique toutes les solutions de mobilité présentes dans le PEM, même si celles-ci sont proposées par différents opérateurs. Cela permet une meilleure lisibilité du PEM, et pousse encore plus loin la volonté de faciliter les déplacements. 

    Article 5 - Visuel 1-min.png

    Les solutions MaaS permettent également un gain de visibilité notable pour tous les opérateurs du PEM. Ce gain de visibilité est permis par le fait de pouvoir retrouver sur une seule plateforme, l’ensemble des solutions de mobilité présentes sur le PEM, sans avoir à effectuer une recherche différente par mode utilisé.

    Des pôles d'échanges multimodaux pensés pour la valorisation des modes propres

    Comme nous l’avons constaté dans la première partie de cet article, les PEM contribuent au report modal de la voiture vers les transports en commun. Cette transition permet donc aux usagers d’adopter une mobilité plus vertueuse pour leurs trajets quotidiens, comme occasionnels pour des déplacements plus lointains. 

    De plus, la place du piéton est au centre de l’organisation du pôle d’échange multimodal. Avec des cheminements piétons sécurisés, les changements de modes sont ainsi plus accessibles et sans danger. 

    Les modes propres sont donc au cœur des préoccupations dès lors de la conception du PEM. En effet, selon l’éco-comparateur liO train en région Occitanie, un déplacement quotidien via les transports en commun au départ du PEM de Baillargues et à destination de Montpellier permet une économie carbone de 88% par rapport à l'utilisation de la voiture (189 kg de CO2 / an en train contre 1.580 kg de CO2 / an en voiture).

    Cependant, tous les pôles d’échanges multimodaux ne sont pas de la même envergure. La gare de Toulouse-Matabiau réunit les trains régionaux et nationaux, de jour et certains de nuit, une grande gare routière pour des trajets métropolitains, départementaux, nationaux et internationaux, ainsi qu’un accès au métro et une navette directe vers l’aéroport de Toulouse-Blagnac. Il est possible de retrouver des PEM beaucoup plus conséquents en région Parisienne, toutes les grandes gares parisiennes étant des PEM d’envergure nationale à internationale. Toutefois, il est important de souligner l’importance des PEM dans des zones moins urbaines. C’est le cas de nombreuses gares de villes moyennement denses (Vesoul, Saint-Quentin, Saint-Dizier…), mais également dans des territoires ruraux à l’image du pôle multimodal sur voie rapide de Briis sous Forge (91). 

    Conclusion

    En somme, les pôles d’échanges multimodaux sont imaginés et destinés à encourager une mobilité plus durable en proposant des itinéraires plus simples avec des correspondances facilitées, de manière à encourager le report modal vers les transports en commun. 

    Ce développement est accompagné par la mise en place de solutions numériques afin de pouvoir informer au mieux les usagers avec des informations en temps réel, ceci permettant une valorisation des modes de transports les plus propres.